Choisir le bon abri de survie selon la situation

Un exemple d'abri en TIPI Indien

Un exemple d'abri en TIPI Indien avec de la mousse et des feuilles pour se protéger du froid.

L'homme, lorsqu'il se retrouve seul dans un milieu naturel, peut se trouver bien démuni face à la fureur des éléments.

En effet, après près de 8000 de vie sédentaire, nous avons appris à nous façonner un environnement sécurisant et confortable, bien au chaud dans nos maisons. C'est une part importante de la vie quotidienne de notre espèce, car un abri, en plus de vous protéger du vent, de la pluie, des insectes et autres bêtes sauvages, constituera également une source importante de réconfort pour le survivaliste.

Cependant, confronté à un milieu hostile, se construire une petite maisonnée avec cheminée, électricité et wi-fi n'est pas une option :-). Il vous faudra donc apprendre à réaliser un abri improvisé.

Pour se faire, deux choses importantes doivent être prises en compte : l'emplacement et le type d'abri, pour tirer le meilleur parti possible des conditions mises à votre disposition.

  • Avant de commencer, il est important de préciser que les vêtements que vous porterez formeront votre première ligne de défense face aux éléments: s'habiller en prévision du climat que vous traverserez est déjà un excellent moyen de parer aux désagréments que peut poser la vie en extérieur.

    En milieu naturel, vous devrez d'abord chercher le bon endroit pour vous reposer: pour survivre, l'énergie est une ressource très précieuse, et une mauvaise nuit pourra être un lourd fardeau à porter pour la journée qui suivra. Il vous faudra choisir un endroit sec: rien n'absorbera plus vite votre chaleur corporelle que l'humidité.
  • Si vous vous trouvez dans un climat qui n'est pas trop froid, cherchez également un endroit en hauteur, car le vent éloignera les insectes et il vous sera plus facile de repérer d'éventuels secours à votre recherche. En revanche, si vous parcourez une région plutôt froide, essayez plutôt de repérer un endroit abrité par des arbres ou autres végétaux pouvant arrêter le vent.
  • Évitez également le fond des vallées ou les ravins, où le froid à tendance à s'accumuler la nuit. Vous voudrez également, pour des raisons de confort, trouver un emplacement qui présente une surface plate suffisamment étendue pour pouvoir s'y allonger.
  • En préparation du processus de construction, essayez de trouver un endroit qui rassemble toutes les ressources nécessaires pour construire un abri (branches mortes, feuilles, herbe...), ainsi que celles nécessaires à votre survie (eau, plantes comestibles...). C'est ici que la hache ou le couteau de survie va prendre toute son importance...
  • Enfin, un point également essentiel, qui peut paraître évident et par conséquent à côté duquel vous pourrez passer si vous n'y prêtez pas attention: choisissez un endroit qui ne présente pas de danger : zone inondable, chutes de rochers, de branches, nids d'insectes ou d'animaux sauvages... Un abri, pour être le plus sûr et confortable possible, se doit de réunir toutes ces qualités à son emplacement.

Partie construction

Une fois le bon emplacement trouvé, vous souhaiterez sans doute commencer la construction de votre abri.

  • Dès le début de ce processus, il y une erreur assez fréquente à ne pas commettre : vouloir construire un abri trop grand. En effet, un abri plus grand prendra plus de temps, d'énergie et de matériaux à construire, mais il sera également beaucoup plus difficile à chauffer.

    L'abri improvisé idéal est donc petit, juste assez large pour y glisser votre corps, et donc y conserver votre chaleur corporelle. Un second point à prendre en considération est bien entendu la sécurité. Pour la structure initiale, la « charpente » de votre abri devra être constituée de grandes branches solides, suffisamment pour supporter le poids d'un adulte.
  • L'isolation est également très importante.

    Que vous vous trouviez dans un environnement chaud et ensoleillé ou dans une forêt froide et humide, une bonne isolation vous protégera des éléments. De petites branches, des feuilles, de l'herbe, des branches de pin ou de buissons constituent de très bons matériaux pour l'isolation. Faites bien attention à utiliser plusieurs couches, afin de créer une surface imperméable à l'humidité comme au froid.

    N'oubliez surtout pas d'installer une épaisse couche d'isolant par terre, à l'intérieur de votre abri, pour vous protéger du froid et de l'humidité du sol. Pour terminer, il vous faudra une source de chaleur.

    Pour cela, deux choix s'offrent à vous, faire du feu (voir article « les compétences essentielles du survivaliste ») ou compter sur votre propre chaleur corporelle. Dans le second cas, vous devrez vous assurer que votre abri est extrêmement bien isolé, et très exigu. Si vous choisissez de faire du feu à l'intérieur, planifiez soigneusement votre nuit: amassez un maximum de bois à brûler avant la tombée de la nuit. Vous devrez également adapter votre abri en conséquence, en prévoyant une ouverture pour laisser la fumée s'échapper, et pour éviter que le feu ne brûle votre abri ou votre oxygène.

Voici quelques abris « standards », qui sont assez faciles à construire et à adapter en fonction des conditions du terrain, tout en permettant un certain confort:

1) L'abri en Appentis : le classique

Appentis

Cet abri est assez simple à réaliser, et protège de la pluie et du vent, et protège du froid si il est associé à un feu bien alimenté. Pour le réaliser:

Prenez une grande branche solide, qui sera la « colonne vertébrale » de votre abri. Attachez-la fermement entre deux troncs, ou autres points d'ancrages solides (façades rocheuses, souches, etc.) à environ 70cm du sol. Formez ensuite une première barrière de branches plus fine. Recouvrez pour finir le tout de l'isolant de votre choix.

N'oubliez pas d'isoler le sol !

2) L'abri de survie en A

En A

Genre de variante de l'abri en appentis, cet abri utilise moins de matériel et est plus petit. Le principe reste cependant le même : adosser une grande branche à un support, et y déposer sa structure. Attention cependant à prévoir une branche suffisamment longue pour couvrir tout votre corps.

3) La "Debris Hut"

Abris de type Débris

Abri plus compliqué à réaliser, mais également beaucoup plus isolant. Pour commencer, installez une grande branche, comme pour les deux abris précédents, mais cette fois sur un support que vous aurez fabriqué, à l'aide de branchages. Ce support devra être suffisamment large et haut pour pouvoir y passer.

Déposez des branches plus fines de chaque côté de votre structure, et recouvrez-les d'écorce, ou d'un autre matériau imperméable. Entassez ensuite toutes les feuilles que vous pourrez trouver par dessus, jusque devant l'entrée. Isolez le sol.

Pour finir, vous pourrez soit faire un feu devant l'entrée, soit recouvrir cette dernière d'une « porte » de branches et de feuilles, pour conserver au mieux votre chaleur corporelle.

Note: Parce qu'une vidéo vaut plus que des images, je vous incite à regarder la vidéo ci-dessous pour voir la construction d'un abri par Survival Lilly, une youtubeuse connue dans le domaine:​

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: